La revoyure

Coucou dit la Chouette !

Et les pigeons ne sont pas des faucons (oiseau les plus rapides !). Bref, nous avons été absents quelques temps du site pour des raisons techniques dirons-nous…

TataPigeon a eu un problème d’ordinateur (paix à son âme !) et nous ne pouvons donc plus vous envoyer de vidéos.

Qu’à cela ne tienne !!! Voici un résumé de nos dernières escapades.

____________________________________________________________________________________________

C’est du Chili que nous vous écrivons actuellement mais avant cela nous sommes allés voir ce qu’il se passait plus haut et figurez-vous qu’il s’en passent des choses !

Notre première halte fut au Mexique et même si nous avons le regret de ne pas avoir apprécié la nourriture (et nous sommes probablement les seuls à préférer manger à El Rancho à Herblay plutôt qu’à Mexico City – nous n’en sommes d’ailleurs pas très fiers !), nous avons adoré le pays et ses habitants. Nous avons eu la chance de ne tomber que sur des gens sympas ! Dingue nan ?!!

Nous avons eu un gros coup de coeur pour Oaxaca, nous avons adoré flâner et visiter Mexico City, jouer les américains fauchés dans le Quintana Roo et le Yucatán et explorer les temples aztèques et mayas.

Bref, c’est une très belle entrée en matière pour cette seconde partie de voyage. On vous raconte très vite la suite.

On vous embrasse fort et avant de vous quitter on souhaite un très heureux anniversaire à Aaliyha, Loann et Jade !!

Chez Tonton

Nous, on aime bien les Vietnamiens, bon c’est vrai on aime tout le monde mais eux ils sont, finalement, cool ! Pour qu’ils deviennent si sympathiques il aura fallu essuyer non leur humeur mais la façon, disons directe et autoritaire qu’ils emploient ! Oui, on s’est fait disputer, non « expliquer », on s’est fait allumer quelques fois, limite à se faire cramer les ailes !
Et puis ils ont quelques proverbes que j’aime beaucoup, l’un de mes préférés :
« un mauvais danseur accuse toujours la Terre d’obliquer ». Tout comme le bon danseur se flagorne d’être une pointure, le voyageur se vante lui d’être un pur routard heureux. Ainsi, en un clin d’œil je dirais : « Nous sommes d’heureux voyageurs, j’accuse le Vietnam d’être accueillant, chaleureux et tellement beau ! »

Alors oui, vous qui nous suivez par milliers, nous concédons un parti pris concernant nos vidéos, on évite le moche, il y en a un peu, le triste il y en a beaucoup. Les mots parfois atténuent, alors je vous dirais ma vision d’horreur dans le musée d’Ho Chi Minh, des photos insoutenables qui racontent une guerre si récente, les visages et les corps difformes que l’on croise. Le témoignage actuel de ces souffrances nous renvoie comme dans chaque pays à la triste conquête de l’homme, son besoin de pouvoir. Et puis il y a des sauveurs, des héros, l’oncle Ho en est un et nous rassure un peu.
On ne peut pas non plus vous montrer les odeurs, les saveurs, la bienveillance, elle existe partout. Le Vietnam de part ses conquêtes, ses invasions (on ne revient pas dessus), sa proximité avec la Chine et le Sud Est Asiatique est un doux mélange des genres.

Et puis sans objectivité aucune, la présence de Mamie Pigeon rendît le voyage plus beau, plus drôle surtout, car Mamie Pigeon est le genre de pigeon à oublier ses ailes pour décoller, à confondre nos cousins Vietnapigeons avec les Chinopigeons. On s’est bien amusé, on a bien virevolté !

PapaPigeon

Un après-midi à l’école !

Bonjour l’école,

 Cela fait quelques jours que je suis parti des Philippines, d’ailleurs je vais rapidement vous présenter ce merveilleux pays :

Les Philippines est un pays d’Asie du Sud Est. C’est une République, comme la France. Il y a 100 003 378 habitants. Les Philippines est un archipel de 7 641 iles, la capitale est Manille. Les régions sont Luzon, Visayas et Mindanao. La langue officielle est le philippin mais la plupart des gens parlent l’anglais, ils l’apprennent très tôt à l’école, entre 5 et 16 ans. La monnaie est les pesos car ce pays a été colonisé par les espagnol il y a longtemps.   Dans ce texte maintenant je vais vous raconter les différences entre notre  école et l’école que j’ai pu visiter. Elle était dans un village de montagne accessible uniquement par des sentiers, ce village s’appelle Cambulo. J’ai d’ailleurs eu la chance de passer une nuit là-bas, j’ai pu assister à un magnifique spectacle de danse fait par des enfants.

Dans la cours de l’école, il y avait des coqs et des chiens errants, nous n’avons pas vu de cantine.

Les élèves à la fin de leur cours ont fait le ménage dans la classe. Les élèves sont beaucoup plus nombreux qu’en France, J’ai vu des brosses à dents, parce qu’ils n’en n’ont surement pas à la maison. Leurs meubles sont vieux, ce sont des chaises avec des tablettes en bois. Il y a beaucoup de messages concernant Dieu (ils sont catholiques) sur les murs de la classe.
J’ai participé à leur récréation, nous avons joué au Basket qui est leur sport national, ce qui m’étonne puisque les Philippins sont très petits (j’étais le plus grand). Nous avons également eu le droit d’écrire sur le tableau. A la fin nous avons chanté des chansons et même des chansons françaises.  J’ai appris que l’école primaire commence à 5 ans et se terminé à 12 ans et qu’ils apprennent l’anglais et le Philippin en même temps.

Même si c’était sympa je préfère quand même être à l’école du Parc !

A bientôt

Meyan

DSC07001
Les enfants qui sont dans cette classe ont 9 ans. A part Souën !
DSC07018
Les enfants font le ménage une fois la classe terminée.
DSC07030
Voici une chaise qu’on peut trouver dans la classe.
DSC07033
Des affiches qui parlent de Dieu
DSC07028
Une case !
DSC07064
Meyan dans la cour
DSC07025
Le mur d’hygiène dentaire
DSC07055
Quand nous jouons au football, eux jouent au basket !
DSC07049
Les enfants sont partout pareil !!!

L’envolée

Voilà, nous avons réussi à boucler les bagages (plus légers qu’ils ne devaient l’être puisqu’on a réussi à oublier des choses – merci à Gaby pour le sweat !) et à nous envoler sans encombre…

C’est le cœur lourd que nous avons quitté ceux qu’on aime et le sourire en coin quand nous pensons à la rentrée scolaire et au retour au travail… Nous sommes de tout cœur avec vous… mais de loin !

Accoutumés aux Low Coast, partir avec Emirates était déjà pour nous une aventure, surtout quand on est habitué à embarquer sur le tarmac et à sentir les genoux du voisin dans son dos pendant tout un voyage.

Alors imaginez nos têtes lorsqu’arrivés au comptoir d’embarquement de Dubai l’hôtesse nous informe que nous sommes surclassés en Business…

Les Tuches prennent place !

Nous nous sommes tous bien tenus, personne n’a mis son doigt dans son nez et nous avons même apprécié ce luxe (ee pensant à Hassen et au budget mensuel auquel il aspire !)

A plus

Des bisous des Pigeons

Voici un aperçu (on fera mieux la prochaine fois !)